NEWS
Expositions actuelles
Conférences, animations et informations
cacher le texte

archives et bibiothèque

Les fonds documentaires du Musée d’Horlogerie du Locle se composent d’une bibliothèque spécialisée dans les domaines de l’horlogerie et de la mesure du temps. Riche d’environ 2000 titres, elle possède, outre des monographies récentes, plusieurs périodiques horlogers, ainsi que quelque 200 ouvrages anciens, notamment des œuvres de Ferdinand Berthoud.

A ces imprimés, il faut ajouter des fonds manuscrits :

  • les archives d’Alfred Chapuis (1880-1958), léguées au Musée après sa mort. Ses archives comprennent les notes de travail de l’historien de l’horlogerie, ses articles imprimés et certains de ses manuscrits, ainsi qu’un grand nombre de photographies.
  • le fonds Tardy-Lengellé, déposé au Musée en 2002, qui est actuellement en cours de classement.

Le Musée conserve également les anciens livres de fabrication des maisons Jürgensen et Ulysse Nardin.

Les fonds documentaires ont fait l’objet d’un catalogage informatisé et d’une indexation-matière précise au cours de ces dernières années.

Conditions de consultation des archives et de la bibliothèque

  • La consultation des archives et de la bibliothèque ne peut se faire qu’avec l’accord du conservateur, de l’archiviste ou de l’autorité communale.
  • L’autorisation est à demander à l’avance par téléphone ou par écrit afin de convenir de l’heure de la visite selon les disponibilités de l’archiviste.
  • Les chercheurs n’ont pas le libre accès aux documents. Une personne du Musée remettra et reprendra au demandeur les documents sollicités.
  • Les livres ou documents rares ou précieux seront manipulés uniquement par des personnes désignées par le Musée. Les dégâts imputables au demandeur seront à sa charge.
  • Si des recherches sont à faire par le personnel du Musée, une compensation financière pourra être exigée.
  • Les documents consultés qui sont cités ou reproduits dans une publication doivent figurer dans la bibliographie.Un exemplaire, au minimum, de chaque publication sera remis au Musée pour ses archives ou sa bibliothèque.
  • Si la consultation de documents devait nuire au confort de nos visiteurs, elle sera organisée en dehors des heures d’ouverture au public.
  • Les photocopies et prises de vues numériques effectuées par les chercheurs ne sont autorisées qu'à certaines conditions, à savoir :
    • chaque cas doit faire l'objet d'une demande à l'archiviste ou au conservateur
    • seule une quantité restreinte de copies par document, livre, dossier, etc. sera autorisée
    • ces copies ne seront utilisées que comme documents de travail
    • le musée se réserve le droit de demander une copie de chaque prise de vue numérique pour ses archives.